Aménager des ilots de fraîcheur et améliorer les espaces de vie

L’expression « ilots de chaleur urbains » désigne une zone urbaine dont la température est significativement plus élevée que celle des zones rurales environnantes.

Des études démontrent que les températures des villes peuvent atteindre jusqu’à 12 °C de plus que celle des régions à proximité, plus particulièrement dans les endroits fortement asphaltés ou bétonnés (p.ex. : centres-villes, zones industrielles et commerciales, grands stationnements et voies majeures de circulation). Ces ilots de chaleur ont des conséquences néfastes sur l’environnement et sur la santé des individus.

Informations bibliographiques

Thématiques
Aménagement
Urbanisme
Type
Guide
Auteur
Centre d'Écologie urbaine de Montréal
Date de publication