Trame verte et bleue et espèces volantes

Depuis quelques années, différentes trames dites « complémentaires » à la trame verte et bleue (ex : trame noire, trame brune, …) ont fait leur apparition dans les débats et les projets relatifs aux réseaux écologiques (Sordello, 2017).

Parmi elles, on retrouve notamment la trame aérienne, qui fait référence à la prise en compte des déplacements des espèces volantes. Cette terminologie pose des questions à la fois fondamentales (pertinence, intérêt, justification, …) et opérationnelles. S’agit-il « seulement » de gérer au sein de la trame verte et bleue des obstacles particuliers pour les espèces volantes ? Ou bien est-il nécessaire d’aller vers une trame constituée de réservoirs et de corridors précisément identifiés pour les organismes qui se déplacent ou se dispersent par voie aérienne (faune, flore, fonge…) ?

Ce rapport a pour objectif d’identifier les enjeux sur ce sujet afin d’y voir plus clair sur les espèces concernées, les types d’obstacles qui posent problème et les solutions pour y remédier. Il fournit ainsi un état des lieux pour alimenter la réflexion sur l’intérêt et l’application d’une éventuelle trame aérienne.

Ce travail s’inscrit dans le cadre du Centre de ressources TVB. Il est piloté par l’UMS PatriNat en collaboration avec un groupe d’experts. Ce groupe a été réuni lors d’une réunion de présentation et de discussion en janvier 2019 à Paris. Cette réflexion a vocation à se poursuivre et être renforcée sur la base du présent rapport.

Informations bibliographiques

Thématiques
Sciences de l'environnement
Type
Fiche
Auteur
Centre de ressources Trame verte et bleue
Date de publication