Aménagement écologique du centre-bourg

 

Prix Coup de coeur du jury 2018 - Capitale Française de la Biodiversité

 

Organisme/institution en charge de la mise en œuvre : le village de Saint-Rémy-en-Comté
Budget : 1 million €
Partenaires financiers : Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse ; Dotation d’équipement des territoires ruraux
Partenaires techniques : Bureau d’études (JDBE infrastructures & paysages)
Date de début du projet : 2015

 

aménagement écologique centre-bourg

OBJECTIFS
En 2013, la ville de Saint-Rémy lance un projet de réaménagement de son centre-bourg. Le projet consiste en la création d’un espace de vie et de convivialité au cœur du village, offrant une vue imprenable sur la vallée de la Superbe. Les travaux de réhabilitation doivent également redonner une place au végétal et à l’eau dans ce centre qui était jusqu’alors très minéralisé.

 

MESURES MISES EN ŒUVRE
L’aménagement du centre-bourg intègre deux bassins de rétention d’eaux pluviales (68 m3), complétés par des espaces verts creusés (noues) permettant l’infiltration des eaux excédentaires. Les eaux pluviales sont ensuite acheminées, en petit débit, vers le parc naturel communal et se déversent en cascade dans une succession de 5 mares créées à cet effet. Ces mares permettent à la fois de gérer les eaux pluviales et d’offrir de nouveaux habitats pour les amphibiens et autres espèces faunistiques et floristiques inféodées à ces milieux.

Plus de 40 arbres ont été plantés dont une vingtaine de tilleuls, espèce mellifère. Un jardin aquatique a été créé à l’endroit même où se situait dans les années 60, l’ancienne fontaine-abreuvoir du village. Les matériaux s’inspirent des teintes et textures brutes du centre-bourg : belvédère en pierre ton ocre, pavés pierre ton gris clair, dalles du bassin aquatique en béton brut, gravier calcaire. En contrebas la commune a fait réaliser un mur en pierres sèches (récupérées sur place suite à la démolition d’un bâtiment) et a conservé des cavités de tailles différentes pour accueillir des insectes, reptiles et oiseaux cavernicoles. De plus, un réseau électrique aérien a été mis en place afin d’offrir des perchoirs pour les hirondelles, il a été réalisé avec des matériels d’époque 1918-1919 (isolateurs porcelaine, luminaires, fils de cuivre nus et poteaux bois). Plus de 500 hirondelles y étaient rassemblées avant leur grand départ de septembre.

 

RÉSULTATS/IMPACT POUR LA BIODIVERSITÉ
Le projet a été primé au palmarès régional CAUE de l’architecture et de l’environnement de Franche-Comté de 2014. La création de noues végétalisées, tout comme la réfection du mur en pierres sèches en prenant en compte la faune, en fait un véritable plus pour la biodiversité. Le projet a reçu immédiatement une très forte adhésion de la part des habitants.

Coordonnées

Saint-Rémy-en-Comté