Aménagement et gestion du jardin écologique

 

Action Capitales Françaises de la Biodiversité 2017

 

Organismes en charge de la mise en œuvre : Association Lisières et Ville de Lille

Services de la collectivité associés : Direction des Parcs et Jardins, Direction de la Maîtrise d'Ouvrage et Conduite d'Opération - Service Architecture, Mairie de Quartier du Vieux Lille

Budget : 18000 pour 2017

Partenaires financiers : Métropole Européenne de Lille - Mission Locale - Maison des Associations

Partenaires techniques : architecte ABF, Architecte privé, étudiants paysage et architecture

Date de début du projet : janvier 2015

Date de fin prévue : janvier 2019

Aménagement et gestion du jardin écologique

Objectifs

Le Jardin Ecologique est un espace de 2.5 ha situé sur la Plaine de la Poterne dans le Vieux Lille, présentant des enjeux en termes de patrimoine, nature et paysage (site classé Réserve Naturelle Volontaire entre 2003 et 2007), mais dégradé puis fermé au public en 2012.

La Ville de Lille a souhaité que ce jardin soit réouvert au public, animé et que des liens soient tissés avec le quartier. Elle a donc lancé un appel à projet auprès d'associations pour la gestion et l'animation du site, afin de répondre aux grands enjeux que sont :
- l'accueil du public avec des défis en termes de sécurité et d'accessibilité,
- la sensibilisation aux richesses patrimoniales (le jardin se trouve sur la promenade des remparts avec un des plus grands linéaires de remparts subsistants après la citadelle),
- la sensibilisation au patrimoine environnemental : le jardin est représentatif des grandes typologies de milieux naturels lillois, même s'ils ont été appauvris avec le temps : remparts, milieux humides, habitats forestiers et ferroviaires,
- le tissage de liens avec le quartier.

L'association Lisières qui a répondu à l'appel à projet souhaite en faire un site pédagogique autour de l'écologie des milieux naturels lillois, un lieu d'échange de pratiques et de savoirs, mais aussi un site pilote autour de la citoyenneté et de la transition écologique. L'objectif est de mettre en place progressivement une gouvernance créant du lien entre les acteurs et faisant émerger une dynamique citoyenne.

 

Mesures mises en œuvre 

L'aménagement est le fruit d'un travail partenarial entre les services de la Ville et les associations (Lisières qui gère le site mais aussi les Blongios, le centre social et Interactions, Lille Sud Insertion, Compagnie des Choses, etc.). Ces aménagements ont fait et font encore l'objet de chantiers participatifs et ont mobilisé une centaine de participants, dont 20 % environ du quartier.

On distingue plusieurs niveaux d'aménagement et temporalités :

Le réaménagement du site à proprement parler :
- remise en lumière du cours d'eau (la Tortue) de manière à ce qu'elle puisse être recolonisée par la végétation ;
- reprofilage des berges pour l'aménagement de sites de nidification pour martins-pêcheurs ;
- suppression du lierre qui recouvrait massivement les remparts pour permettre l'installation d'une flore herbacée et muricole plus diversifiée et remarquable (doradille noire), pendant les Journées du Patrimoine notamment ;
- aménagement de sites d'hibernation pour les chauves-souris dans un ancien blockhaus situé dans le jardin ;
- éclaircissements dans le sous-bois et conservation du bois mort avec une réflexion spatio temporelle ;
- aménagements propices à l’installation d'abeilles sabulicoles (Andrena Vaga) ;
- construction d'une matériauthèque, qui a vocation à être un espace de stockage pour alimenter les chantiers participatifs. Cet espace  a fait l'objet d'une quinzaine de chantiers participatifs qui ont permis de faire évoluer le projet initial en fonction des idées émises par les participants. Il est construit en bois brut, sans machine à moteur, afin d'expérimenter et d'échanger des savoirs faire autour de méthodes anciennes et de l'artisanat du bois. Les matériaux utilisés proviennent tous de la plaine de la Poterne. La toiture sera végétalisée.

Le projet de construction du Germoir : ce bâtiment d'accueil sera un lieu ressource pour les habitants, les associations, les entreprises et la Ville. Il sera co-conçu, co-construit et co-géré, avec pour objectif d'avoir un impact écologique positif (stocker plus de carbone qu'il en sera produit, créer plus d'écosystèmes que ceux présents initialement). Dès 2018, en amorce du terrain, l’Observatoire, élément totémique et préfigurateur du Germoir, marquera l’entrée dans la plaine de la Poterne, et servira de support pour exposer les dynamiques locales en place et les savoir-faire locaux.

L'association intervient aussi dans les écoles du quartier autour du jardin et de l'architecture naturelle.

 

Résultats/Impact pour la biodiversité

En termes de biodiversité, les milieux écologiques sont enrichis par les éclaircissements effectués, et de nouveaux milieux sont créés (jardin pérenne avec une flore sauvage ou cultivée comestible par exemple). Les aménagements ont également permis de conforter l'installation d'espèces dont la présence était fragile (Doradille noire, Lathrée clandestine, Andrena Vaga).

Les aménagements étant récents, un suivi sera effectué à partir des données récoltées lors d'un inventaire de l'état initial.

En termes de citoyenneté, le Jardin Ecologique et le projet mené permettent de rassembler, d'expérimenter et de former le public à l'ensemble des connaissances autour de la question de la place et de l'usage de la nature en ville (l'arbre comme bien commun mais aussi comme ressource, tous les aménagements étant réalisés à partir de matières premières issues du jardin). Les usagers, habitants, citoyens sont associés autant qu'ils le souhaitent à différents niveaux :
- lors de la conception : pour le Germoir par ex, après un workshop organisé en avril 2017 rassemblant des étudiants de différents horizons, à l'issue duquel deux maquettes ont été proposées, des ateliers de conception sont lancés avec les habitants en décembre 2017, en lien avec la démocratie participatives et les instances du quartier ;
- lors des aménagements ou construction : avec une mobilisation importante lors des chantiers participatifs et grâce au maillage important réalisé par l'association avec d'autres partenaire potentiels (exemple : habitants du quartier mais aussi structures d’insertion ou encore grandes écoles) ;
- pour la gestion : avec l’entretien courant, une veille sur le site, et surtout une ouverture au public et des animations très régulière.

 

La diversité des approches des publics et les différents niveaux d’investissement visent à fédérer un maximum de personnes autour du vivre ensemble et de la transition écologique.

Coordonnées

Lille
Acteurs
Contact

Association Lisières
asso.lisieres@gmail.com

Olivier Adalberon, direction des parcs et jardins, ville de Lille
Tél. 03 28 36 13 50
oadalberon@mairie-lille.fr