Strasbourg ça pousse

 

Lauréat des grandes villes (plus de 100.000,hab.) 2017 - Capitale Française de la Biodiversité

 

Institution en charge de la mise en œuvre : Ville de Strasbourg

Services de la collectivité associés : Service Environnement et Transition Énergétique, Service Espaces Verts

Budget : 100 000 € pour déminéraliser les trottoirs auquel s’ajoute un budget spécifique pour la communication (env. 30 000 €/an)

Partenaires financiers : Agence de l’eau Rhin Meuse

Partenaires techniques : Ecoconseil – Auprès de mon arbre – Mon jardin nature -

Date de début du projet : concertation des services et habitants menée en 2016 et lancement du site internet www.strasbourgcapousse.eu en mars 2017

Strasbourg ça pousse

Objectifs 

La part de la population vivant en zone urbaine ne cesse d’augmenter : elle atteint aujourd'hui 80%. Cet écosystème recèle de nombreuses contraintes : îlot de chaleur urbain, pollution, imperméabilisation... ne permettent ni un développement optimal de la biodiversité, ni des conditions de vie idéales pour les habitants.

Or, il a été prouvé que la présence d'espaces verts et le bien-être (physique et mental) étaient liés ; une enquête française a même démontré que la présence d'espaces verts était plus importante que celle de magasins de proximité ou de transport pour les foyers.

Promouvoir la nature en ville a toujours été une priorité pour la ville de Strasbourg, Dès les années 90, elle s’est engagée pour une gestion durable de son territoire : gestion différenciée, arrêt des pesticides en 2008, premières déminéralisations de trottoirs en 2010,  étude du Tissu Naturel Urbain (TNU), mise en plus du plan Strasbourg Grandeur Nature en 2016… et aujourd’hui le programme Strasbourg ça pousse.

Mais quels sont les objectifs de ce dernier ? Face aux problématiques citées précédemment la végétalisation de la ville semble être une excellente réponse. En effet, végétaliser permet de diminuer l’ilot de chaleur urbain, de dépolluer l’air, de créer des corridors de biodiversité et d’améliorer la qualité de vie des citoyens.

Mais la création de nouveaux espaces ne peut se faire sans l’implication des citoyens en soutien aux services gestionnaires : ainsi, la végétalisation citoyenne permet d’apporter une réponse pratique aux enjeux actuels.

Mesures mise en œuvre 

Le programme Strasbourg ça pousse est porté par un outil principal : le site web www.strasbourgcapousse.eu. Celui-ci fait office de portail unique pour la végétalisation citoyenne : les habitants de la ville peuvent proposer leur projet de nature en ville, que ce soit des plantes grimpantes, le jardinage de pieds d’arbre ou la déminéralisation d’un trottoir. Les projets sont traités par une commission réunissant les services concernés et présidée  par l’élue nature en ville, Mme Christel Kohler. Un délai est donné : une réponse est fournie en 3 mois maximum.

Mais le site internet ne propose pas seulement un formulaire en ligne : il met à disposition de tous une carte réunissant les espaces de nature en ville, qui peuvent être affichés selon leur type (pieds d’arbre, trottoirs, façades, mais aussi jardins familiaux, partagés, libre cueillette…). Ainsi, la connaissance des projets autour de chez soi est disponible facilement, et permet par exemple de s’impliquer plus aisément.

De plus, il est possible de trouver les outils mis à disposition par la Ville de Strasbourg, comme des guides de végétalisation de toiture, façades et pieds de mur, des guides de jardinage au naturel ou de plantes locales à favoriser. En complément, une partie "Actualités" permet de se tenir informé des évènements organisés sur le territoire concernant le jardinage et la nature.

Résultats/Impact pour la biodiversité 

Promouvoir la végétalisation citoyenne, c'est promouvoir la création de nombreux micro-espaces de nature en ville, et donc le développement de nombreux espaces refuges pour la biodiversité urbaine. En effet, elle permet de mutualiser l'entretien de ces multiples espaces, et d'en augmenter ainsi énormément le nombre. De plus, les projets soutenus pour le programme seront accompagnés via des animations et la mise à disposition de guides afin de développer une végétation locale et propice au développement de la biodiversité.

Le programme venant tout juste d'être lancé, les impacts pour la biodiversité ne sont pas encore mesurables. Toutefois, les nombreuses études menées sur la biodiversité des façades et toitures végétalisées, ainsi que les multiples exemples réussis de projets citoyens, ne peuvent qu'aller dans le sens d'une amélioration pour la biodiversité.

Plus de 300 candidatures ont déjà été déposées sur le site en 45 jours

 

Légende de l’illustration :  Quand la nature s'invite en ville, vu par une artiste locale, Missy.

Coordonnées

Strasbourg
Contact

Suzanne Brolly, cheffe de mission Biodiversité – Zéro pesticide, ville et eurométropole de Strasbourg
Tél. 03 68 98 73 15
Suzanne.BROLLY@strasbourg.eu