Vous êtes ici

Ressources

Retrouvez dans cette rubrique les productions des actions du plan Nature en Ville ainsi que les ressources (documents, sites web, etc.) associées à des actions du plan ou a des initiatives.

Filtrer

La place de la biodiversité dans une politique RSE - Fiche technique LPO n°12

LPO

Le concept de RSE, Responsabilité Sociétale des Entreprises, prend de plus en plus de place au sein des entreprises. Ce concept répond aux axes du développement durable (social, économique, environnemental), mais appliqué à une entreprise.

Quelle est l’importance de l’aspect environnemental dans cette démarche ? Vous trouverez toutes les réponses dans cette fiche, avec le témoignage de l’entreprise Canon en Ille et Vilaine (35).

 

Pour consulter les fiches précédentes

Mon projet d’agriculture urbaine en Île-de-France - Guide pratique des démarches réglementaires

Direction régionale et interdépartementale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt

Quelles sont les règles administratives et techniques qui s’appliquent à mon projet de production agricole en milieu urbain ?

La réglementation (article L311-1 du code rural et de la pêche maritime) indique que :

« Sont réputées agricoles toutes les activités correspondant à la maîtrise et à l'exploitation d'un cycle biologique de caractère végétal ou animal et constituant une ou plusieurs étapes nécessaires au déroulement de ce cycle ainsi que les activités exercées par un exploitant agricole qui sont dans le prolongement de l'acte de production ou qui ont pour support l'exploitation. »

Les projets répondant à cette définition peuvent donc recouvrir des démarches spécifiques et des statuts juridiques différents, répondre à des objectifs économiques, sociaux ou de loisir, être l’activité principale de la structure ou au contraire représenter une activité secondaire. Ils seront cependant considérés comme agricoles.

Dès lors, un grand nombre d’initiatives diverses sont susceptibles de correspondre à cette définition de la production agricole. Chaque projet, en fonction de ses caractéristiques propres, devra alors vérifier à quelles règles il doit répondre.

C’est l’objet de ce document de présenter, sous forme de questions / réponses, les différents sujets que les porteurs de projets et les collectivités ou structures qui les accompagnent, devront garder en mémoire et pour lesquels ils doivent rester vigilants en construisant leur projet.

 

Document réalisé par la Direction régionale et interdépartementale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt en juillet 2016 en collaboration avec la Mairie de Paris et aussi AgroParisTechn, la Chambre d'Agriculture d'Ile-de-France, la Direction Départementale de la Protection des Populations et la Point Accueil Installation.

Recueil de fiches - Label Écoquartier 2013 2016

Ministère du Logement, de l'Egalité des Territoires et de la Ruralité

Projets neufs ou de renouvellement urbain, rénovation de quartiers sensibles, opérations dans de grandes agglomérations ou dans des contextes périurbains et ruraux, en France métropolitaine comme à l’Outre mer…

La démarche EcoQuartier, portée depuis 2008 par le ministère en charge du Logement, vise à favoriser l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement.

Depuis la création du label national EcoQuartier en 2013, ce sont 51 opérations qui ont obtenu le "Label - étape 3" partout en France. Par ailleurs, 106 projets ont, à ce jour, reçu le "Label - étape 2" et ont donc vocation à franchir l’étape 3 au cours des prochaines années.

Ouvrage "Quelles stratégies régionales pour la biodiversité en France métropolitaine ?"

Comité français de l'UICN

 

Ouvrage publié par le Comité français de l'UICN. Rapport réalisé sous la coordination de Florence CLAP (Comité français de l’UICN), et supervisé par Sébastien MONCORPS (Comité français de l’UICN) et Gérard MOULINAS (Fédération des parcs naturels régionaux de France).

 

Les collectivités territoriales ont un rôle majeur à jouer pour contribuer à conserver, restaurer et valoriser la biodiversité. L’échelle locale est celle de l’action, indispensable pour mettre en œuvre les mesures de préservation nécessaires, adaptées aux enjeux et aux spécificités des territoires.

Le Comité français de l’UICN se positionne depuis plusieurs années pour renforcer l’engagement des collectivités dans la préservation de la biodiversité. C’est dans ce cadre, et en collaboration avec la Fédération des parcs naturels régionaux de France, qu’a été mis en place le groupe de travail « Collectivités& Biodiversité ». Cette plateforme d’échanges et de concertation regroupe les collectivités françaises et leurs associations, ainsi que les membres du réseau français de l’UICN (Etat, établissements publics, ONG…).

Les réflexions menées au sein de ce groupe ont donné lieu à la réalisation d’une première étude dressant le « Panorama de l’implication des collectivités territoriales pour la préservation de la biodiversité en France métropolitaine », publiée par le Comité français de l’UICN en février 2010. Elle comprend un état des lieux synthétique des compétences et des principaux outils développés par les collectivités territoriales pour répondre aux enjeux de préservation de la biodiversité.

Compte tenu de l’évolution du contexte institutionnel (lois Grenelle), le groupe de travail a souhaité approfondir ces premiers travaux par la présente étude portant sur les stratégies régionales pour la biodiversité, un des principaux outils stratégiques dédiés à la préservation de la biodiversité au niveau territorial.

Guide "Biodiversité et grands projets ferroviaires"

France Nature Environnement et Réseau Ferré de France

 

Guide, édité par France Nature Environnement et Réseau Ferré de France, intitulé "Biodiversité et grands projets ferroviaires - Intégrer les enjeux écologiques dès le stade des études".

 

Partageant les enjeux de préservation de la biodiversité et des continuités écologiques identifiées dans le cadre de la Trame verte et bleue, et soucieux de favoriser le dialogue et le partage des compétences entre les parties prenantes, RFF et FNE ont cherché à améliorer conjointement l'intégration de la biodiversité, dès les études préparatoires aux nouvelles lignes ferroviaires.

Ce guide pratique est destiné aux acteurs intervenant dans un projet ferroviaire (collaborateurs du maître d'ouvrage et adhérents d'une association de protection de la nature et de l'environnement). Il a d'une part, une vocation pédagogique de partage des enjeux de chacune des parties. D'autre part, il explique la manière opérationnelle dont la biodiversité doit être prise en compte aux différentes étapes du projet ferroviaire. A chaque stade de conception sont développés des objectifs, méthodes et moyens à déployer en matière de biodiversité, ceci pour :

  • éviter les atteintes à la biodiversité ;
  • réduire l'empreinte environnementale des infrastructures ;
  • assurer leur transparence écologique.

 

Le document propose également un cadre d'échanges structurés entre RFF et les associations environnementales, à la fois nationaux et régionaux, adaptés à chaque plan d'étude. Il décrit les attentes de chacun des partenaires et les modalités d'échanges de données, d'information, de méthode, de connaissance pour concourir à l'objectif commun d'éclairer les études de façon à concevoir les meilleurs projets.

Bulletin de veille Nature en Ville_n°18_2016

Jardins de pluie - Une dimension écologique et paysagère de l'aménagement

Cerema

 

Cet ouvrage consacré aux jardins de pluie a été initié par le Cerema Territoires et ville en partenariat avec l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Il s’adresse aux services techniques des collectivités territoriales, aux bureaux d’études aménageurs, paysagistes et urbanistes.

Aujourd’hui, de nombreux aménagements font une part belle à l’eau et au végétal dans l’espace public. De l’échelle de la parcelle à celle du quartier, la gestion de l’eau pluviale devient un enjeu majeur de nombreux projets. L’objectif ici est de sensibiliser sur le sujet de la gestion pluviale dans les aménagements et les opérations d’urbanisme. C’est sous l’angle du concept du jardin de pluie et de ses bienfaits que cet ouvrage ambitionne d’intéresser le lecteur.

Cet ouvrage non technique, prend la forme d’un guide pédagogique largement illustré afin d’explorer ce nouveau concept d’aménagement :

La première partie propose d’expliquer le concept de jardin de pluie à travers des exemples riches d’enseignements. En complément, des focus illustrent et détaillent des thématiques et des enjeux particuliers. Enfin, l’ensemble des services rendus par ces aménagements sont précisés systématiquement.

La seconde partie met en avant les bonnes pratiques d’aménagement. De l’échelle de la parcelle à celle de la ville, six opérations exemplaires sont présentées et analysées afin de mieux comprendre leurs processus de fabrication et de réalisation. Innovants dans la gestion de l’eau pluviale, les jardins de pluies imaginés ici ont grandement participé à la réussite de ces projets.

Les cas présentés tout au long de ce guide, ont l’objectif de sensibiliser le lecteur aux multiples bénéfices procurés par les jardins de pluie.

Recueil d’actions de collectivités en faveur de la biodiversité 2016 - Sols et biodiversité

Natureparif

Depuis 2010, l’opération Capitale française de la biodiversité mobilise celles et ceux qui s’engagent pour préserver la biodiversité, souvent absente des grandes priorités urbaines ou sacrifiée au profit d’autres politiques publiques. Les villes et intercommunalités sont des acteurs incontournables de la protection de la biodiversité et des milieux naturels. Elles agissent quotidiennement sur le terrain, aux côtés des autres collectivités et en lien avec l’État et avec le soutien indispensable des associations naturalistes et de protection de la nature et des scientifiques.

Plante & Cité, centre d’ingénierie sur la nature en ville, et Natureparif, l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, ont donc organisé tout au long de 2016 un ensemble d’actions s’adressant aux villes et intercommunalités : ateliers de sensibilisation et d’échanges, recueil de données au travers d’un questionnaire, visites de terrain, palmarès parmi les 72 collectivités participantes… Et finalement ce recueil d’actions exemplaires autour du thème de l’année « sols & biodiversité ».

Véritables ressources nécessitant d’être gérées, témoins d’une histoire de la collectivité, sources de vie, les sols sont le socle indispensable du vivant et par conséquent de la plupart des activités humaines à travers l’urbanisme, les espaces verts, les activités agricoles et forestières, la prévention des risques naturels. Les collectivités locales sont en première ligne pour limiter leur dégradation, préserver leur bon fonctionnement voire les restaurer, et les actions exemplaires réunies ici ont vocation à encourager, aider, inspirer les collectivités françaises et leurs partenaires.

L’opération Capitale française de la Biodiversité 2016 était soutenue par la Mission d’installation de l’Agence française pour la Biodiversité, l’Office national pour les milieux aquatiques (ONEMA), le Ministère de l’Environnement, de l’énergie et de la mer, le Ministère du Logement et de l’habitat durable ainsi que le Secrétariat exécutif de la Convention sur la Diversité biologique des Nations unies. Elle a bénéficié de la participation d’un grand nombre de partenaires scientifiques et techniques dont vous trouverez la liste détaillée en dernière page de ce recueil.

 

Guide de gestion écologique des espaces collectifs publics et privés - Natureparif

Natureparif

Un nouveau guide pour une gestion écologique des espaces verts franciliens 

Guide de gestion differenciéeNatureparif, l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, encourage les gestionnaires d’espaces verts d’Île-de-France à faire évoluer leurs pratiques pour une meilleure prise en compte de l’environnement en mettant à leur disposition un nouveau guide pratique de gestion écologique.

Le "Guide de gestion écologique des espaces collectifs publics et privés" vise à sensibiliser et inciter les gestionnaires à entamer une réflexion sur leurs pratiques et les faire évoluer en proposant des techniques alternatives pour une meilleure prise en compte de la biodiversité. Alternatives à l’utilisation des pesticides, choix de végétaux locaux, maintien de murs anciens, élagage et taille douce des arbres, végétalisation des berges de rivières, création de mares, gestion en fauche tardive des bords de route, végétalisation de la voirie… Les pistes pour mieux intégrer la nature en ville sont nombreuses !

À destination des gestionnaires, publics et privés, il se compose de 10 fiches « Problématiques » (pour s’interroger sur le pourquoi des pratiques actuelles), 16 fiches « Réponses écologiques » (pour proposer des solutions pour limiter l’empreinte écologique des gestionnaires) et 22 fiches « Outils » (pour la mise en place de ces actions).

Ce guide est disponible en version papier sur simple demande pour les acteurs susceptibles de mettre en œuvre une gestion écologique de leurs espaces. La version électronique du guide est disponible ici en téléchargement gratuit sur le site de Natureparif.

Dès sa création Natureparif s’est engagée pour sensibiliser le public et les gestionnaires aux dangers des pesticides. Elle a accompagné et continue d’accompagner les gestionnaires dans la suppression d’utilisation des pesticides sur leurs espaces via l’indicateur « Objectif Zéro pesticides en Île-de-France ». Elle recense également les bonnes pratiques pour préserver la biodiversité avec l’ambition de généraliser leur application sur tout le territoire régional. C’est dans cet esprit que le guide de gestion différenciée a vu le jour en 2009 et c’est pourquoi Natureparif a souhaité actualiser cet ouvrage 7 ans après en intégrant des dispositifs nouveaux comme les sciences participatives, éléments importants de la nécessaire sensibilisation à mettre en place pour accompagner le changement, la question nouvelle du pâturage en ville, des continuités écologiques, de la gestion spécifique des espaces à contraintes...

Bulletin de veille Nature en Ville_n°17_2016

Valoriser la nature en ville - Vecteur de bien-être et d’innovation touristique

Atout France

Après avoir été longtemps antinomiques, ville et nature sont aujourd'hui de plus en plus souvent liées : les bienfaits - environnementaux, économiques, sanitaires - de la nature en ville sont désormais reconnus et valorisés par les habitants, les élus mais également les promoteurs ou encore les architectes ; les projets d'aménagement en milieu urbain intègrent de plus en plus la dimension nature, au travers de nouveaux parcs, de rives de fleuves aménagées, de murs végétaux ou encore de trottoirs fleuris. 

Cependant, si la nature est devenue une composante essentielle de la qualité de vie des résidents urbains, est-elle aussi en capacité de renforcer l'attractivité touristique des villes, dans un contexte de compétition croissante ? Peut-elle contribuer positivement aux expériences de séjour urbain ? De quelle manière et pour quels types de clientèles ? 

Cette publication réalisée par Atout France en partenariat avec Val'Hor, l'interprofession de l'horticulture, de la fleuristerie et du paysage, et Nantes Métropole a pour objectif d'identifier ce faisceau d'opportunités encore peu exploré. L'analyse, qui croise les regards d'experts du paysage, de responsables des espaces verts et de professionnels du tourisme, est articulée autour de quatre parties illustrées de nombreux exemples : 

- Une première partie introductive fournit les éléments généraux de compréhension sur la notion de nature en ville et l'organisation de la filière horticole et paysagère ; 

- Les enjeux spécifiques pour les collectivités - opportunités et risques sont dans un second temps détaillés ; 

- La troisième partie est dédiée aux pratiques et attentes des clientèles en matière de nature en ville, analysées à partir des témoignages de touristes recueillis lors de focus groupes et sur les réseaux sociaux. 

- Enfin, le cœur de l'ouvrage est consacré à l'identification de pistes stratégiques pour aménager et valoriser l'offre de nature en ville pour les clientèles touristiques.

 

Cette publication, qui constitue le 4ème ouvrage de la collection « Rendez-vous en ville » d'Atout France, collection dédiée au tourisme en ville, positionne la nature comme un élément clé des stratégies touristiques des destinations, amené à prendre une importance croissante dans des villes de plus en plus peuplées et denses.

Bulletin de veille Nature en Ville_n°16_2016

Ouvrage "Intégrer les milieux humides dans l'aménagement urbain - Des valeurs à partager sur le territoire" - Cerema

Cerema

Les milieux humides sont parmi les espaces naturels les plus riches et précieux au monde. Qu'ils soient en eau en permanence ou par intermittence, ces milieux sont d'une grande diversité. Plantes aquatiques, roseaux, iris, joncs... ornent ces milieux. Grenouilles, oiseaux, insectes trouvent dans ces espaces les conditions nécessaires pour y vivre et se reproduire.

Vidéo "La nature en ville comme élément de confort climatique" - Cerema

Cerema

Vidéo réalisée par le Cerema Territoires et ville et le ministère du Logement et de l'Habitat durable

Enquête "Angers ville gourmande. Quelques pratiques de l’agriculture urbaine" - AURA

Agence d'Urbanisme de la Région Angevine

L’aura a réalisé des entretiens individuels auprès de 6 responsables et/ ou présidents d’association de jardins familiaux et jardins partagés d’Angers. Elle a également mené 3 entretiens collectifs auprès de jardiniers des jardins familiaux d’Angers et de Resto’Troc.

Ces entretiens collectifs ont été réalisés avec l’appui du président de l’association « Petits jardiniers de la Treille » (209 parcelles) situé dans le quartier de la Roseraie et de la responsable de Resto’Troc, association qui dispose de 36 parcelles dans les jardins familiaux de la Haloperie situés dans le quartier de Belle-Beille.

Deux autres entretiens individuels auprès de deux habitants d’Angers sont venus compléter le panel : un habitant du quartier de la Roseraie (propriétaire d’une maison individuelle et ancien propriétaire d’une parcelle de 500 m2 dont 300 dédiés à son potager aux Ponts-de-Cé) et un habitant du quartier Centre-Ville/ la Fayette (copropriétaire) ayant aménagé sur le toit de sa résidence un potager de 30 m2.

 

Afin de saisir les représentations et fonctions du jardinage en ville, la visite de jardins « citadins » (familiaux et individuels) a eu lieu. Cela a largement contribué, en complément de textes et études2d’identifier les grands enjeux liés aux jardins en ville qu’ils soient collectifs ou individuels.

Cette enquête est réalisée sur le territoire angevin et plus particulièrement sur la ville centre. Ainsi 4 jardins familiaux ont pu être visités avec l’accord au préalable du président ou du responsable de l’association gérant le jardin. Ces visites ont toujours été accompagnées par ces derniers. L’enquête est également complétée et illustrée par la réalisation de deux représentations cartographiques : une carte représentant l’ensemble des espaces relevant de l’agriculture et de la nature à Angers et ses communes limitrophes et une autre sur l’ensemble des pratiques liées à ses espaces (non-marchandes, d’insertion et de commercialisation de proximité). 

Carnet de territoire. Le Beaujolais - CAUE 69

CAUE 69

Une nouvelle édition du CAUE qui, s'appuyant sur une analyse du paysage, porte une regard sur un territoire en profonde mutation.

Au nord de Lyon, entre plaine de la Saône et vallée de la Loire, le Beaujolais dessine une série de paysages nés de l’expression de la géologie et du relief, sublimés par l’agriculture, l’architecture et la culture de ses habitants. Son patrimoine, ses terroirs et la qualité du cadre de vie offerte par ses paysages font l’attractivité résidentielle, économique et touristique du Beaujolais. 

Soumis à une pression urbaine grandissante et à de profondes mutations du monde agricole, le Beaujolais arbore de nouveaux visages et fait face à des défis de taille : maîtrise du développement urbain, valorisation des filières agricoles et sylvicoles, préservation de la biodiversité et des ressources naturelles, promotion touristique, vitalité des centres, qualité de l’habitat contemporain, etc. Autant d’enjeux sur lesquels le CAUE Rhône Métropole porte un regard en s’appuyant sur le paysage, clé de la singularité des lieux. Une nouvelle entrée pour comprendre et agir.

 

Et si on jardinait nos rues ? végétalisation des rues de marseille & des Villes de l’espace littoral méditerranéen

Passeurs de Jardins

Conçu et réalisé par l’association marseillaise Passeurs de Jardins pour Marseille et les villes de l’espace littoral méditerranéen, ce guide propose de vous accompagner dans l’aventure de la végétalisation. Vous y trouverez idées, conseils, astuces, outils, et pistes de réflexion pour vous aider à exprimer au mieux votre créativité et votre sensibilité, tout en vous faisant plaisir.

Guide des Urbiculteurs - Natureparif, Agitateurs de Science, Les Anges Gardins

Natureparif, Agitateurs de Science, Les Anges Gardins

Ce petit guide offre, en quelques pages, des pistes et idées pratiques pour se lancer dans l’agriculture urbaine et l‘observation de la biodiversité.

Imaginé par Natureparif et conçu avec les associations les Anges Gardins, Agitateurs de science, Universcience et de multiples acteurs du jardinage urbain et des sciences participatives, il est un appel à fêter la nature pour mieux la connaître et la savourer !

Présentation "Trame verte et bleue périurbaine et urbaine" - URCAUE Rhône-Alpes

UR CAUE Rhône-Alpes

Diaporama intitulé « Trame verte et bleue périurbaine et urbaine - Expérimentation et observation des pratiques " qui présente les enjeux et les objectifs du Schéma Régional de Cohérence Écologique pour le territoire Rhône-Alpes. Ce projet est porté par le UR CAUE Rhône-Alpes en partenariat avec les CAUE de l’Ain, de l’Ardèche, de la Drôme, de l’Isère, Rhône-Métropole, de la Savoie et de la Haute-Savoie ; de la CBNA ; LPO Rhône-Alpes, LPO de l’Ain, de l’Ardèche, de la Drôme, de l’Isère, de la  Loire, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie et avec la FRAPNA 74.

Renaturation des milieux urbains - Retour sur des expériences innovantes

Audiar (Agence d'urbanisme et de développement intercommunal de l'agglomération rennaise)

Le 19e et le 20e siècle auront été pour les villes deux siècles d’essor important, reposant sur le développement de l’industrie et de l’activité économique. L’avènement du « tout automobile » facilite l’étalement urbain, permet le développement d’infrastructures routières, de zones d’activités démesurées au détriment des espaces naturels.

Après avoir relégués une partie de leurs industries, activités artisanales et commerces à leur périphérie, les centres urbains se questionnent sur leur attractivité et le cadre de vie qu’ils sont susceptibles de proposer à leurs habitants. Les nouveaux modes de vie urbains rompent avec l’image négative de la ville. De nouveaux projets voient le jour, et permettent de redécouvrir les éléments naturels, la « géographie du territoire », les rapports de la ville aux fleuves, aux éléments naturels qui la constituent et la fondent.

Cette note présente quelques exemples de projets, en Amérique du Nord et en Europe du Nord essentiellement qui vont dans le sens d’une renaturation des milieux urbains.

Pages