PLUi : arbres arrachés, compensation quantifiée en fonction de la circonférence des troncs

Le règlement du PLUi de Rennes Métropole (35) fixe, dans les zones urbaines UB1 et UD1, des compensations en cas d'arrachage d'un arbre de haute tige. Celui-ci doit "présenter un intérêt végétal avéré (qualité du port et de la couronne végétale au regard des enjeux de biodiversité, de l'essence, du potentiel, de l'état phytosanitaire…). Tout arbre supprimé doit être compensé par la plantation d’arbre d'essence équivalente, selon des modalités liées à la circonférence du tronc calculé à 1 m du sol :

  • Circonférence jusqu'à 25 cm (diamètre 8 cm): 1 arbre nouveau pour 1 supprimé
  • Circonférence entre 26 et 60 cm (diamètre 9 à 20 cm): 2 arbres nouveaux pour 1 supprimé
  • Circonférence entre 61 et 120 cm (diamètre 21 à 40 cm): 3 arbres nouveaux pour 1 supprimé
  • Circonférence entre 121 et 180 cm (diamètre 41 à 60 cm): 4 arbres nouveaux pour 1 supprimé
  • Au-delà d'une circonférence de 181 cm (diamètre supérieur à 60 cm): 5 arbres nouveaux pour 1 supprimé.

En parallèle de ces dispositions, le PLUi fixe des mesures compensatoires pour les atteintes aux Espaces d'Intérêt paysager ou écologique (L151-19, L151-23) (voir fiche ressource dédiée).

Pour élaborer son PLUi, la Métropole a été accompagnée de l'Agence d'urbanisme de Rennes (AUDIAR) et du bureau d'études BIOTOPE. 

Territoire : 451 762 habitants, 43 communes, 705 km²

La ville de Rennes a été élue Capitale française de la biodiversité 2016.

 

Mots clés : PLU, règlement, arbre haute tige, arrachage, mesure compensatoire, tronc, circonférence, replantation

Informations complémentaires

Thématiques
Aménagement du territoire
Forêt
Auteur
Rennes Métropole (35)
Date de publication